Crohnos

Forum sur la maladie de Crohn
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 68
Localisation : Longueuil, Québec
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Mon histoire   Lun 7 Mai 2007 - 1:22

Mon histoire commence au mois d'avril 1980.

Comme tous ceux qui souffrent de la maladie de Crohn ou d'une colite ulcéreuse, j'ai commencé par visiter

les toilettes de plus en plus souvent. Lorsque j'ai réalisé qu'il y avait du sang dans mes selles, j'ai décidé de

consulter un médecin. Après avoir subi différents tests, je me suis fait dire que je souffrais de la maladie de

Crohn. Durant la première année, j'ai perdu beaucoup de poids. À deux occasions j'ai dû être hospitalisé

car j'ai développé des abcès péri-anaux. Lors de mon second séjour à l'hôpital, je me suis fait dire que

l'ablation du colon allait devenir une éventualité si les médicaments ne faisaient pas effet. Les années ont

passé et il n'y avait guère de changement. J'étais fatigué d'être obligé d'aller aux toilettes de 15 à 20 fois

par jour. J'ai consulté un autre médecin plus de six ans plus tard . À ma grande surprise, il m'a annoncé que

possiblement je ne souffrais pas de la maladie de Crohn mais bien d'une colite ulcéreuse (RCH). Lors du

premier diagnostic, je n'avais jamais mis en doute le verdict du médecin. J'ai alors passé une batterie de

tests qui ont confirmé la RCH. Je prenais alors 40 mg de prednisone tous les jours. J'avais alors 36 ans et

je me suis fait dire que la prise de ce médicament, dans mon cas, pouvait devenir néfaste étant donné qu'il ne

semblait plus être efficace contre la maladie et que plus j'allais en prendre, plus mes articulations allaient s'en

ressentir.


J'ai donc décidé de subir l'opération. Je suis rentré à l'hôpital avec l'idée d'en ressortir avec un gros

changement. Ce ne fut pas le cas. Le jour précédent l'opération, une infirmière s'est présentée dans ma

chambre avec l'intention de m'informer de ce qui allait se passer. Tout allait bien jusqu'au moment où elle a

marqué sur mon ventre l'endroit où allait être située la stomie. À ce moment-là, j'ai craqué, je me suis mis

à pleurer comme un enfant. L'on m'a fait comprendre que physiquement j'étais prêt pour l'opération, mais

c'était loin d'en être de même sur le plan mental. L'infirmière qui comprenait trop bien ce que je vivais m'a

fortement suggéré de rencontrer une personne qui avait subi le même type d'opération et de poser toutes les

questions qui me passaient par la tête afin de dissiper mes craintes. J'ai alors passé plus de deux heures

avec un homme, à lui demander comment il vivait ce changement. Lorsque je l'ai quitté, mes craintes

avaient disparu et je savais dès lors que je voulais retrouver une qualité de vie que j'avais perdue.


Le 21 août 1987 est pour moi une date spéciale car c'est à compter de ce moment-là que j'ai perdu le

besoin de savoir où se trouvent les plus proches toilettes. Je dois dire que ce fut tout de même un choc de

me réveiller et de voir cette bizarre de chose sur mon ventre. Étant donné l'ampleur de l'intervention, il faut

attendre quelques jours pour reprendre des forces. Je suis resté à l'hôpital pendant sept jours. Tous

les jours, le chirurgien ainsi que l'infirmière stomothérapeute venaient me voir. La troisième journée

suivant l'opération j'ai pu voir en quoi consistait une stomie car mon appareillage a dû être changé.

L'appareillage que j'utilise est constitué de deux pièces: l'une est collée sur la peau et l'autre est un sac . Le

tout doit être changé régulièrement. Dans mon cas, je le change tous les cinq ou six jours. Pour moi,

vivre avec ce changement fait partie de mon quotidien et c'est beaucoup mieux que d'être obligé d'aller aux

toilettes de 15 à 20 fois par jour. Fini les urgences, je vide mon appareil 5 à 6 fois par jour.

===============================================



[i][b]"On est généralement aussi heureux qu'on décide de l'être"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greg
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon histoire   Lun 7 Mai 2007 - 12:21

Bonjour Claude,

soyez le bienvenu sur ce forum

vous avez effectivement eu un parcours difficile sur le plan physique comme sur le plan moral et je pense que maintenant, 20 ans aprés si j'ai bien compté, ça doit aller mieux pour vous.

A bientôt

Greg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelina
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 672
Age : 42
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Mon histoire   Lun 7 Mai 2007 - 12:25

Merci beaucoup pour ton témoignage...
Pas facile de vivre avec une stomie, mais lorsqu'on a vécu pendant plusieurs années avec l'angoisse d'avoir toujours des toilettes en vue ça ne peut qu'apporter une amélioration dans la vie, une fois qu'on en a accepté l'idée...

_________________


Contact: forum_crohnos@hotmail.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crohnos.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» mémo sujets histoire geo
» Base 60 (histoire des mathémtatique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crohnos :: Les MICI: maladies inflammatoires chroniques de l'intestin :: La rectocolite hémorragique-
Sauter vers: